4 qualités qui aident au rétablissement d’un trouble alimentaire

Parfois, lorsque l’on souffre d’un trouble alimentaire, le découragement prend le dessus et nous ne sommes plus en mesure de voir toutes les qualités qui nous habitent et qui nous permettent de continuer à avancer. Nous ne voyons plus nos ressources : c’est comme si nous avions cessé de croire en nous-mêmes. Lorsque nous sommes dans cet esprit de découragement, et que nous n’arrivons plus à percevoir notre valeur, pour s’aider à prendre un pas de recul, il est intéressant de penser à ce que les personnes qui nous entourent (ex. familles, amis, collègues) auraient à dire à notre sujet. Comme je sais que cet exercice peut être difficile, je vous invite à l’instant à prendre 2 minutes pour penser aux qualités et aux forces que votre entourage vous attribue. Prenez le temps de prendre du papier et un crayon pour faire une liste de ces qualités et forces. Laissez ce papier à un endroit stratégique auquel vous avez accès facilement, pour pouvoir vous les remémorer dans les moments plus difficiles.

Bien qu’il n’existe pas de recette magique pour entamer le chemin du rétablissement, certaines attitudes, qualités et forces peuvent vous aider à y parvenir. Rappelez-vous que vous n’êtes pas la maladie, mais plutôt une personne remplie de ressources, et qu’il vaut la peine de continuer à avancer pour se sentir mieux. Je remarque souvent, notamment sur la ligne d’écoute d’ANEB, que la majorité des personnes qui utilisent nos services possèdent ces qualités et forces, mais que la majorité d’entre elles semblent aussi les oublier, lorsque le découragement prend toute la place.

Voyons-en quelques-unes ensemble.

4 qualités qui aident au rétablissement

 

  • Le courage: Vous faites preuve de courage en demandant de l’aide et en disant quand quelque chose ne va pas.
  • La persévérance: Vous faites preuve de persévérance, lorsque vous avez des journées qui vont moins bien et que vous continuez à vous battre, que vous participez à vos rendez-vous psychologiques, médicaux et aux groupes de soutien, même quand cela vous semble difficile.
  • La confiance: Vous pouvez avoir confiance en vos capacités. Les différents professionnels, les membres de la famille ou l’entourage qui vous accompagnent sur le chemin du rétablissement sont là pour vous, pour vous aider à répondre à vos besoins. Vous pouvez leur faire confiance. La confiance peut également être dirigée envers le rétablissement en soi, car oui, il peut être accessible.
  • La compassion: Vous pouvez faire preuve de compassion envers votre situation, envers ce que vous vivez et les émotions que vous ressentez. Vous n’avez pas choisi d’être malade. Faites preuve de douceur envers vous-même dans les moments difficiles, n’oubliez pas que l’on ne recommence jamais à zéro, même quand vous avez l’impression de reculer.

 

Une force primordiale qui aide au rétablissement

Un autre élément important à prendre en considération, qui n’est pas nécessairement une qualité, mais davantage une force à développer sur le chemin du rétablissement est l’acceptation des émotions. Apprendre à vivre et à accepter les émotions qui vous habitent, dans le but de les comprendre et de travailler avec elles et non contre elles, est quelque chose de primordial pour se rétablir d’un trouble alimentaire. Les émotions sont puissantes, et inévitables, vous devez donc veiller à leur laisser de la place, afin de les laisser s’exprimer d’une façon saine. Ne vous laissez pas abattre en lisant ces lignes, car sachez que toutes ces qualités et forces sont des éléments qui peuvent s’apprendre, et qui souvent, demandent de la pratique. La perfection n’existe pas, alors gardez en tête d’être indulgent.e envers vous-même tout au long de ce chemin qu’est le rétablissement. Chaque pas compte, même si à vos yeux ils semblent petits.

Sabrina Béliveau
Diplômée en sexologie et intervenante au volet éducation et prévention chez ANEB

 

 

 

Commentaire (1)

  1. Melie dit

    Bonjour, merci pour votre article, très intéressant, merci pour le partage

Poster un commentaire