Le long chemin de la guérison

Ça suffit, c’est décidé. Tu as plus que jamais envie de crier STOP à la petite voix qui dicte tes pensées et tes comportements depuis maintenant trop longtemps. Tu sais, la petite voix qui te tire vers le bas, celle qui déforme tout et qui te nuit depuis… trop longtemps. Tu en as marre de vivre ainsi, tu aspires à une vie meilleure, sans penser 24/7 à ce que tu as mangé, mangeras ou ne devrais pas manger. SORS DE MA TÊTE, TROUBLE ALIMENTAIRE!

Peut-être as-tu entrepris une démarche auprès d’une équipe, peut-être as-tu choisi d’affronter cette bataille seul(e) ou avec l’aide d’un proche. Peu importe la façon que tu as choisie pour y parvenir, entreprendre des démarches pour aller mieux, c’est la bonne décision! Celle du bonheur. Les jours passent, les repas passent et tu gardes le cap. Plus rien ne va nuire à ton bonheur, oh ça, non! Exit la privation, les restrictions, les comportements autodestructeurs, tu veux vivre, et à la hauteur de la merveilleuse personne que tu es. Car tu ES une personne, tu n’es pas le trouble alimentaire. Répète-toi le mille fois par jour s’il le faut.

Cette peur qui te serre au ventre

Toutefois, bien que tu te sentes globalement mieux, tu as peur. Tu sais, une de ces peurs qui te serre au ventre et qui te donne le vertige. Tu ne sais plus si tous ces efforts en valent réellement le prix. Tant d’efforts, c’est difficile à tenir et tu es fatigué (e), tu as envie de vivre, simplement, sans penser à la nourriture ou à ton corps. Mais voilà qu’un évènement, qui paraîtrait probablement anodin pour une autre personne, ébranle grandement tous tes efforts. C’est peut-être un commentaire un peu déplacé, une sortie au resto ou simplement une photo sur les réseaux sociaux…peu importe, cet évènement change tout. Ta certitude de vouloir t’en sortir bât de l’aile. Tu ne sais plus si ça vaut le coup, tu ne sais plus si tu en es capable. Et puis, tu as tellement peur de prendre du poids…la simple pensée de devoir remanger de façon plus équilibrée te paralyse. Tu ne veux plus. Tu surfes avec l’ambivalence, étape normale et malheureusement douloureuse de tout processus de guérison d’un trouble alimentaire.

Tu peux réussir

« En suis-je réellement capable? », « Peut-on s’en sortir pour vrai? », « Comment apprivoiser mon corps qui se transforme? » -Oui, oui et… ça viendra, tu verras. Sache que la guérison d’un trouble alimentaire est un processus à la fois long, éprouvant et parsemé de doutes et d’incertitudes. Lorsque tu vis une période creuse, une « rechute » comme tu la nommes, ce n’est pas un pas vers l’arrière, mais bien un pas vers l’avant. Un pas de plus vers la guérison, car il n’y a pas de guérison sans embûches. Comme tout autre défi de taille que tu affronteras au cours de ta vie, tu devras te battre. T’armer de patience et, surtout, de bienveillance à ton égard. Le discours autodénigrant, c’est terminé. Considère chaque repas qui s’est bien déroulé comme une victoire. Note tes succès, car il y en a et il y en aura. N’hésite pas à les relire en période difficile. Entoure-toi de personnes qui t’aiment et qui veulent ton bien. Parles-en à une personne en qui tu as confiance.

Je vais être franche : certaines personnes naviguent malheureusement plus longtemps que d’autres avec le trouble. Tu désires connaître l’ingrédient du succès? La conviction que tu mérites mieux. La foi que tu vas t’en sortir. Garde le cap. Accepte que ce ne sera pas rose-bonbon.

Tu peux réussir!

Stéphanie Thibault, DtP, Nutritionniste
Directrice des cliniques NutriSansChichi-Retrouvez une saine relation avec les aliments.

Tu souffres d’un trouble alimentaire, tu as envie de nous parler et de parler avec d’autres personnes qui vivent la même situation? Viens participer à la séance de clavardage d’ANEB et de la Maison l’Éclaircie, le 7 février, sur le thème des clés du rétablissement. www.anebquebec.com

Poster un commentaire