Voix plurielles

La voix du trouble alimentaire s’exprime. Elle t’abîme, te culpabilise et te fragilise. Son discours se veut insistant et destructeur. Cette voix, qui vit dans ta tête, tu l’écoutes. Tu l’écoutes parce qu’elle a quelque chose à te dire. Tu finis même par croire ce qu’elle te dit. 

Une autre voix t’amène à douter d’elle… La voix bienveillante émerge. Celle qui répond à la voix du trouble alimentaire que tu es plus fort.e qu’elle ne le croit ! Cette voix qui vit dans ton cœur, tu l’écoutes. Tu l’écoutes parce qu’elle a quelque chose à te dire. Tu arrives à y croire, certains jours, alors que d’autres, c’est plus difficile puisque la voix du trouble alimentaire monte le volume et en a long à dire.

La voix de l’intervenante
Et ces voix s’entremêlent, se querellent et font en sorte que toi, tu te questionnes. Tu décides de te tourner vers moi. En tant qu’intervenante, j’ai un regard extérieur sur ce que tu traverses et je te dis que ce que tu ressens et vit est tout à fait valide ! J’entends ton besoin de t’exprimer et je t’écoute. Je t’écoute parce que c’est important que tu puisses nommer les émotions qui t’habitent. C’est important pour moi d’écouter ce que tu as à dire. Ma voix s’ajoute à celles que tu connais. Tu l’écoutes, elle aussi. 

La voix de la chanteuse/interprète
Tout comme l’intervenante, la chanteuse effectue aussi un travail de compréhension et de reformulation lorsqu’elle chante une chanson d’une autre personne. Ce n’est pas elle qui a écrit le texte. Ce n’est pas elle qui a composé la musique non plus. Ce sont les mots, les émotions et l’intériorité d’une autre personne. Comme l’intervenante, la chanteuse a un regard extérieur sur ce que l’autre a vécu et a voulu partager, dire, avec sa voix !

On dit alors de la chanteuse qu’elle interprète la chanson. Cela veut dire qu’elle y livre sa vision des choses. Des émotions de colère, de joie, de tristesse, de peur, de surprise, de dégoût, de confiance peuvent s’exprimer de par cette voix que d’autres écouteront. Cela veut aussi dire qu’elles peuvent être différentes de celles de son interprète original. Son art est donc de les communiquer aux  autres, en occurrence, son public. 

Et puis, à un moment donné, la chanteuse décide d’écrire sa propre chanson et de devenir auteure-compositrice-interprète. C’est qu’elle en a long à dire. Elle a écouté ses voix intérieures. Et toi, lorsque tu entendras sa chanson, qu’elle en sera ton interprétation ? 

Mot de la fin
En conclusion, j’aimerais que tu gardes en tête que toutes les voix sont à prendre en considération. De tes voix internes à ma voix chantée en passant par celles de nos ami.es et de nos proches, ce qui est le plus important, c’est de s’attarder davantage aux messages positifs. Ce sont ceux-ci qui te seront les plus utiles. Il te reste maintenant à décider de l’interprétation que tu en feras !

Karine Guérard, ANEB

Poster un commentaire